Premières trouvailles : des tubaires.

C’est lors d’une de ces promenades que j’ai eu le plaisir de trouver ces tubaires dont il est difficile de préciser l’espèce sans une étude microscopique.

Mycélium - Tubaria sp

C’est lors d’une de ces promenades que j’ai eu le plaisir de trouver ces tubaires.

Il est difficile de préciser l’espèce sans une étude microscopique. Il s’agit probablement de Tubaria hiemalis ou romagnesiana.

La tubaire, champignon de petite taille peut se rencontrer dès l’automne, pousse en hiver au moindre redoux et pousse encore au début du printemps. Il croît généralement sur des débris ligneux. Outre son aspect esthétique, il est intéressant pour le chercheur de morille que je suis à plus d’un titre.

C’est un champignon que l’on rencontre souvent seulement quelques jours avant l’arrivée des premières morilles,et qui nécessite, comme les morilles, de bonnes conditions d’humidité. Il peut donc s’avérer un bon indicateur de l’arrivée imminente des morilles.

De plus, il s’agit d’un champignon hygrophane : la couleur de son chapeau s’éclaircit en cas de baisse de l’humidité en raison d’une trop forte exposition au vent ou au soleil et d’un manque de pluie. La présence de jeunes champignons clairs dans un endroit abrité du vent et du soleil est un mauvais présage pour la pousse de nos morilles si convoitées.

Tubaire - Tubaria sp
Tubaire – Tubaria sp
Tubaria sp
Tubaria sp
Tubaria sp
Vue des lames - Tubaria sp
Vue des lames
Vue transversale - Tubaria sp
Vue transversale
Hygraphane - Tubaria sp
Un champignon hygrophane
Tubaria sp
Tubaria sp
Vue du stipe - Tubaria sp
Tubaria – Vue du stipe
Mycélium - Tubaria sp
Tubaria – Mycélium

Une petite vidéo pour découvrir ce champignon :

Tubaria sp

Auteur : theLJL70

Un petit peu de moi, un résumé, un raccourci... Pour en savoir un peu plus, n'hésitez pas à consulter cette page : A propos

3 réflexions sur « Premières trouvailles : des tubaires. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.