Mise en avant

Morilles 2019

Sommes-nous sur le point de connaître une saison aux morilles 2019 normales ou extraordinaires ? Depuis 2 saisons, la météo n’était pas aux rendez-vous. Cette année, toutes les conditions semblent réunies pour une belle saison aux morilles 2019.

Morilles 2019 : Sommes-nous sur le point de connaître une saison aux morilles 2019 normales ou extraordinaires ?

Depuis 2 saisons, la météo n’était pas aux rendez-vous. Cette année, toutes les conditions semblent réunies pour une belle saison aux morilles 2019.

La sécheresse exceptionnelle de 2018 aura duré jusqu’à mi-décembre. Ensuite la pluie a enfin fait son retour. La neige a été présente sans plus, tout comme le gel en janvier. Phénomène remarquable, un mois de février particulièrement chaud, mais les nuits étaient froides, avec de grosses gelées, ce qui a empêché la végétation d’exploser. Février a été sec mais rien d’inhabituel. Mars tient ses promesses : giboulées, neige, pluie abondante, températures à peu près de saison… Bref, toutes les conditions sont réunies pour une belle saison aux morilles 2019.

Si je devais résumer les saisons précédentes et en particulier la saison 2018, ce serait par la présence d’un anti-cyclone puissant, nous envoyant une bise forte et persistante et un air sec, très sec, trop sec… Une hantise pour tout morilleur de revoir ça pour la saison des morilles 2019.

sécheresse printanière
La sécheresse printanière.

A la faveur de quelques précipitations, les premiers champignons sortent et sèchent sur pied.

une verpe de bohême victime de la sécheresse
Une verpe de bohême – Verpa bohemica victime de la sécheresse.

Il faut faire de la route sur des zones un peu plus arrosées pour tirer son épingle du jeu et espérer récolter. Mais visiblement, nos chers ascomycètes, morilles et morillons tentent leur chance et sèchent rapidement. Souvent, on arrive trop tard !

Une morille qui commence à souffrir de la chaleur
Une morille qui commence à souffrir de la chaleur.
Morille victime du soleil et du manque d'eau
Morille victime du soleil et du manque d’eau.

On se retrouve alors rapidement dans une configuration classique lors des saisons sèches pour les morilles : les morilles ne grandissent pas, sèchent sur pied, les vers les envahissent rapidement, les champignons se dégradent très vite…

Petite morille sèche décapitée
Petite morille sèche décapitée.
Morille victime des vers
Morille victime des vers.
Morilles victimes du soleil trop intense
Morilles victimes du soleil trop intense.

Fort heureusement, en revisitant les classiques locaux, il est possible d’échapper en partie à cette sécheresse. Tout d’abord en filant en montagne, sur les plateaux calcaires du massif du Jura, plus arrosés.

Morilles coniques
Morilles coniques – Morchella deliciosa.
Une élégante morille conique
Une élégante morille conique – Morchella deliciosa.

Puis en visitant des secteurs à morilles plus éloignés, mais qui ont bénéficié d’un peu plus de pluie ou qui sont mieux protégés.

Une belle morille toute fraiche
Une belle morille toute fraiche.
Une jolie station de morilles.
Une jolie station de morilles.

Lors des saisons aux morilles qui sont très sèches, il faut savoir ouvrir l’œil car les morilles savent faire preuve d’un grand mimétisme avec leur environnement.

Le mimétisme des morilles.
Le mimétisme des morilles.

Les morilles ont déjà l’habitude de bien se cacher en tant normal, là elles déploient des trésor d’ingéniosité pour rester à l’abri des rayons directs du soleil et pour exploiter au maximum le peu d’humidité qu’il y a.

Une morille bien cachée.
Une morille bien cachée.

Finalement, bien que correcte, la saison restera décevante côté morilles. Ensuite une sécheresse exceptionnelle par son ampleur et sa durée plombera entièrement le reste de la saison, à tel point que je renonce à faire toute sortie, tant les champignons sont rares et peu engageants à observer et à photographier.

Depuis début mars 2019, l’optimisme et l’espoir reviennent. Allons-nous enfin connaître, retrouver, une saison normale voire extraordinaire, bref, une belle saison aux morilles 2019 ? En tout cas, tous les voyants sont au vert, je surveille la météo et par ici, nous ne sommes qu’au tout début de saison !

Et vous ? Qu’en pensez-vous ? Comment se passe votre début de saison ?