Retour en haut de la page

Cèpes party !

Cèpes party ou plutôt c’est parti ! Vilain jeu de mots de ma part.

Aujourd’hui je sentais que le moment magique où les cèpes sortent en abondance était arrivé. Cela faisait environ 10 jours que l’on avait eu les premières véritables pluie d’automne. C’est à environ 450 mètres d’altitude, au pied des Vosges, que j’ai pu voir ma première grosse pousse de cèpes d’automne 2012.

N’ayant pas beaucoup de temps, j’ai parcouru rapidement cette grosse station de cèpes au pas de course, non sans prendre malgré tout le plaisir de les photographier. Même si c’est le tout début de pousse, certains d’entre eux sont déjà beaux.

Première grosse pousse de cèpes cet automne.

Première grosse pousse de cèpes cet automne.

Une belle concentration de cèpes.

Une belle concentration de cèpes.

Il faut faire attention où l’on met les pieds pour ne pas écraser les petits bouchons qui sortent un peu partout !

Petits bouchons.

Petits bouchons.

Une concentration de 6 ou 7 cèpes.

Une concentration de 6 ou 7 cèpes.

Un beau petit bouchon.

Un beau petit bouchon.

6 petits bouchons.

6 petits bouchons.

Et encore une belle concentration !

Et encore une belle concentration !

Les bouchons vus d'un peu plus près.

Les bouchons vus d’un peu plus près.

Au passage, je remarque que de nombreux pieds de mouton de toute taille, de jolis tapis de chanterelles en tube et de laccaires améthystes.

De nombreux pieds de moutons.

De nombreux pieds de moutons.

Un joli tapis de chanterelles en tube qui se développe.

Un joli tapis de chanterelles en tube qui se développe.

Des laccaires améthystes un peu partout.

Des laccaires améthystes un peu partout.

Et toujours de jolis cèpes qui sortent en abondance un peu partout.

Un beau cèpes en train de sortir.

Un beau cèpes en train de sortir.

Un peu plus loin, dans un endroit plus lumineux, les cèpes ont atteint une belle taille.

Une belle ligne de beaux cèpes.

Une belle ligne de beaux cèpes.

Un beau cèpe.

Un beau cèpe.

Un cèpe bien caché.

Un cèpe bien caché.

Finalement, je décide de dégager son pied et je succombe à son charme…

Le même avec son beau pied dégagé.

Le même avec son beau pied dégagé.

Une fois ramassé ...

Une fois ramassé …

Il fera une excellente entrée en fricassé avec quelques lardons le soir même.

Voici d'autres articles qui pourraient vous intéresser :

  • Trois jours aux champignons bien récompensés !Trois jours aux champignons bien récompensés ! Je m'offre trois sorties aux champignons ce week-end ! Le but n'est pas de ramasser mais de collecter et observer. Trois jours bien récompensés !
  • Cueillette des champignons : c’est parti !Cueillette des champignons : c’est parti ! Ma première véritable cueillette de champignons grâce au brusque temps automnal doux et pluvieux après une période très chaude et très sèche.
  • Prémices d’automnePrémices d’automne Les champignons sont probablement les plus beaux prémices d'automne. Difficile d'appréhender cette curieuse période où l'on bascule de l'été vers l'automne.
  • Morilles 2016 déjà !Morilles 2016 déjà ! Et oui, déjà les morilles 2016 ! La nouvelle saison arrive à grands pas alors même que j'en étais resté à la saison 2015.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.