Prémices d’automne

Les champignons sont probablement les plus beaux prémices d’automne. Difficile d’appréhender cette curieuse période où l’on bascule de l’été vers l’automne.

Boletus edulis

Les champignons sont probablement les plus beaux prémices d’automne.

Difficile d’appréhender cette curieuse période où l’on bascule de l’été vers l’automne. Si l’on observe un peu les champignons, cette période est malgré tout assez facile à repérer. Après une bonne partie de septembre sans pluie, la pluie est enfin arrivée depuis plusieurs jours, les températures ont baissé.

Il y a avait bien déjà quelques champignons, mais depuis quelques jours, je ne sais pas si vous l’avez remarqué, malgré la pluie, ces derniers ont tendance à se faire plus rares, comme s’il allait se passer quelque chose. Si on prend le temps d’observer attentivement, on remarque alors les prémices d’automne : une multitude de variétés de champignons sortent.

Les vesses de loup perlées fleurissent un peu partout dans les sapinières.

Prémices d'automne avec les vesses de loup perlées.
Prémices d’automne avec les vesses de loup perlées.

Les jeunes amanites citrines, jusqu’alors plutôt grêles par manque d’eau, prennent un envol plus massif.

Une belle amanite citrine.
Une belle amanite citrine.

Dans la pénombre d’une sapinière, la jeune amanite tue-mouche commence à pousser.

Une jeune amanite tue-mouche.
Une jeune amanite tue-mouche.

Quelques jeunes chanterelles en tube (probablement) se disputent une souche avec d’autres champignons.

Jeunes chanterelles en tube (probablement) se disputant une souche avec d'autres champignons.
Jeunes chanterelles en tube (probablement) se disputant une souche avec d’autres champignons.

Sur les souches ou au pied des arbres, ce sont également les prémices d’automne. On trouve de jolis champignons.

Fistulina hepatica.
Fistulina hepatica.
Grifola frondosa.
Grifola frondosa.

 

Tricholomopsis rutilans.
Tricholomopsis rutilans.
Sparassis crispa.
Sparassis crispa.
Probablement Hypholoma sp.
Probablement Hypholoma sp.
Sur un bouleau : Piptoporus betulinus.
Sur un bouleau : Piptoporus betulinus.
Fomitopsis pinicola proablement.
Fomitopsis pinicola proablement.
Kuehneromyces mutabilis
Kuehneromyces mutabilis

Si certains pieds de mouton sont déjà de belle taille, une ribambelle de jeunes spécimens se développent.

Jeunes pieds de mouton.
Jeunes pieds de mouton.

Les chanterelles ne sont pas en reste, elles ont déjà fait leur apparition depuis un bon moment et beaucoup d’entre elles atteignent des tailles impressionnantes.

De jolies chanterelles.
De jolies chanterelles.
Un très beau spécimen.
Un très beau spécimen.
Un beau spécimen de 80 g.
Un beau spécimen de 80 g.

Les clavaires profitent de la moindre parcelle pour afficher leur forme en corail dans cet océan forestier.

Ramaria sp.
Ramaria sp.
Ramaria sp.
Ramaria sp.
Ramaria sp.
Ramaria sp.

Les lépiotes trônent du haut de leur long pied.

Macrolepiota sp.
Macrolepiota sp.

Et là caché sous les feuilles, le cèpe majestueux ne montrera son pied massif qu’une fois les feuilles retirées.

Boletus edulis
Boletus edulis
Boletus edulis
Boletus edulis

Et oui décidément, j’aime bien ces prémices d’automne…

Auteur : theLJL70

Un petit peu de moi, un résumé, un raccourci... Pour en savoir un peu plus, n'hésitez pas à consulter cette page : A propos

2 réflexions sur « Prémices d’automne »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.