Morilles : petit bilan climatique

La saison des morilles 2013 va débuter dans mon secteur. Petit bilan climatique et extrapolation sur ce que la saison 2013 pourrait nous réserver.

Une jeune morille conique - Morchella elata, qui sèche sous l'action du soleil et du vent en 2011.

La saison des morilles 2013 va débuter dans mon secteur. C’est le moment de réaliser un petit bilan climatique et d’essayer d’anticiper sur ce que la saison 2013 pourrait nous réserver.

Avant d’anticiper la saison des morilles 2013, petit retour en arrière sur celles de 2011 et 2012. Deux saisons bizarres pour les morilles.

2011 a été sec ici et ce n’est que grâce à une courte période pluvieuse qu’elle fût sauvée, le temps de réaliser quelques cueillettes honorables sans plus. Le retour du vent et de la sécheresse anéantissent toute nouvelle pousse, les petites morilles du groupe elata sèchent sur pied.

Une jeune morille conique - Morchella elata, qui sèche sous l'action du soleil et du vent en 2011.
Une jeune morille conique – Morchella elata, qui sèche sous l’action du soleil et du vent en 2011.

Les morilles blondes du groupe esculenta, plus tardives profitent du retour de la pluie. Les entolomes de printemps et les tricholomes de la St-Georges ne se développent pas avec le retour de la chaleur et de la sécheresse. Autre phénomène curieux : pratiquement tous les champignons sortent en même temps ce qui en fait une saison particulièrement courte et intense.

Une récolte simultanée de morilles coniques - Morchella elata, blondes - Morchella esculenta, et verpes coniques - Verpa conica, en 2011.
Une récolte simultanée de morilles coniques – Morchella elata, blondes – Morchella esculenta, et verpes coniques – Verpa conica, en 2011.

Côté bizarrerie climatique, on remet ça en 2012 : mois de Mars particulièrement chaud, trop sec, le début de pousse est calamiteux, les premières coniques poussent en ordre dispersé. La saison est sauvée par une belle période pluvieuse un peu plus fraîche, qui permet de jolies récoltes de morilles coniques.

Morille conique - Morchella elata isolée en début de saison 2012
Morille conique – Morchella elata isolée en début de saison 2012

Mais un coup de gel particulièrement fort et tardif grille les fleurs de fruitiers en pleine floraison, les frênes gèlent en plein débourrage. Les morilles du groupe esculenta qui commençaient à sortir voient leur pousse stoppée, seuls les entolomes de printemps et les verpes coniques, ainsi que les tricholomes de la St Georges profitent d’un retour de la pluie et de températures clémentes. Les premières amanites apparaissent suivies peu de temps après par des cèpes et des girolles qui font une apparition remarquée dès juin.

Une morille blonde, Morchella esculenta dont la croissance est stoppée par un fort gel et la sécheresse.
Une morille blonde, Morchella esculenta dont la croissance est stoppée par un fort gel et la sécheresse.
Une belle pousse d'entolomes printaniers - Entoloma sepium en 2012.
Une belle pousse d’entolomes printaniers – Entoloma sepium en 2012.

Et arrive 2013 : automne bien pluvieux dans l’ensemble, nous connaissons, surtout à partir de décembre, un hiver enneigé et de bonnes périodes de gel. Les conditions sont réunies pour une bonne saison de morilles. La fin de l’hiver et le début du printemps sont marqués par une alternance de belles journées chaudes et ensoleillées suivies de belles périodes pluvieuses et de choc thermique : grésil de giboulées de Mars, neige de printemps parfois jusqu’en plaine, retour du gel.

Bref un temps chaotique de transition entre l’hiver et le printemps, un réveil végétatif lent et logique, et une saison pour les morilles coniques qui pourraient être exceptionnelle dans mon secteur, si la bise ne se fait pas trop sentir et ne persiste pas trop longtemps. Pour les morilles du groupe esculenta, il faudra patienter jusqu’à un réchauffement du sol un peu plus prononcé, plus printanier.

Signe que le printemps arrive tout doucement, au moindre rayon de soleil, les insectes butineurs en profitent pour se jeter sur le pollen, ici dans un crocus en fleur
Signe que le printemps arrive tout doucement, au moindre rayon de soleil, les insectes butineurs en profitent pour se jeter sur le pollen, ici dans un crocus en fleur
Exemple de récolte de morilles coniques - Morchella elata en 2012.
Exemple de récolte de morilles coniques – Morchella elata en 2012.

Alors saison exceptionnelle ou non pour la morille conique ? Réponse dans quelques jours, un peu partout elles commencent à sortir, et en tout cas, moi j’y crois, et à moins d’un mauvais coup climatique, mon prochain article aura pour sujet la présentation de mes premières morilles coniques 2013 …

Auteur : theLJL70

Un petit peu de moi, un résumé, un raccourci... Pour en savoir un peu plus, n'hésitez pas à consulter cette page : A propos

26 réflexions sur « Morilles : petit bilan climatique »

  1. Bonjour
    j’ai examiné à la loupe mes biotopes dimanche;))
    les morilles vont pas tarder à ouvrir le bal!!
    Merci beaucoup,je suis rassurée
    passez une belle journée:))

    1. Bonjour,

      Ici aussi c’est sur le point de sortir, à peine quelques jours à patienter… ailleurs ça débute. Cela dépend des secteurs de chacun maintenant.
      Bonne journée également.

      1. Bonjour JL
        Ma première sortie, sera pour samedi.
        Mais, je suis plutöt pessimiste, car aujourd’hui mercredi, température 5 degrés.
        Difficile d’envisager un choque thermique.
        Enfin, il faut bien commencer un jour.
        Peut ëtre, la première, qui sait
        Sur Tachenon, il y en à eu de trouver dans le Valais en Suisse.
        Bonne région pour la morille, ( micro climat, peut ëtre, plus tempéré.)
        Allé, je te laisse et te tiens au courant .
        A+ JL.

        1. Salut Didier,

          Bonne chance pour ta première sortie.
          Ici la situation est bloquée depuis plusieurs jours :
          – froid hivernal, à peine 2 ou 3°C maximum en journée,
          – vent glacial qui dessèche tout,
          – ciel gris.
          Du coup la végétation stagne et les champignons aussi.
          Je ne ferai pas de sortie avant la semaine prochaine. Tant que la saison n’est pas commencée, rien n’est compromis, le danger est une arrivée trop brutale du printemps.
          @+ ;)

  2. Malheureusement en Lorraine, c’est rebelote pour la sécheresse!!
    Avec en plus un froid sec et un vent glacial d’Est…
    Autant dire que tout espoir de pousse de morilles est anéanti.
    J’ai vu ma première conique le 17 mars, en 11 jours elle n’a pas poussé et est en train de sécher sur place…
    Pas de pluies attendues sur la région avant au minimum 2 semaines. C’est désormais la saison des vulgaires qui est largement compromises.
    Les saisons se suivent et se ressemblent dans la médiocrité…

    1. Bonjour,
      Depuis hier, le temps a enfin changé, neige abondante et soleil ce matin qui favorisera une fonte lente, un peu de pluie prévue cet après-midi. Bref, des raisons d’espérer, au moins pour la morille conique, qui par chance, n’est pas encore sortie par ici. Pour les morilles communes, il faudra patienter et voir l’évolution dans les prochains jours.

      1. Salut JL
        Ma première sortie ne sera pas pour aujourd’hui, la température
        n’a pas dépassée les 5 degrés, et la semaine prochaine, pareil.
        Dans ces conditions, il est difficile d’imaginer que se produise le fameux choc thermique.
        Donc, je remets cette sortie à plus tard.
        Dans le sud, quelques morilles ont été trouvées, en petites quantités.
        Mais , je pense ne rien t’apprendre.
        Bon Weed- Kend
        A+ JL.

        1. Salut Didier,

          Le choc thermique a déjà eu lieu avec les fortes gelées et la neige tardive, maintenant nous sommes dans un lent réveil de la végétation. Dans le Sud, dans les Pyrénées, certains réalisent déjà des cueillettes formidables. Nous sommes toujours dans une situation favorable, il faut juste patienter.La pousse des morilles remontent traditionnellement du sud vers le nord. Les poussent auront lieu désormais en fonction de la situation climatique de chacun.
          Bonne fêtes de Pâques.
          @+ ;)

          1. Aujourd’hui en balade à environ 700m j’ai croisé des personnes avec des poches. ils avaient tous une vingtaine de morilles grises. Je me décide de regarder autour de moi et surprise j’ai une cueillette pour une omelette!

  3. dans le nord isere les première brunes sont sortis , j’en totalise déjà 70 sur 3 coins différent , 2013 peu t’être une excellente année .

    1. Bonjour,

      Sur mon secteur ça n’a pas encore démarré, il y a une semaine encore on frôlait les 0°C en journée, il neigeait. Depuis quelques jours, il fait du soleil ce qui réchauffe enfin un peu la terre et fait évoluer la végétation, mais un fort vent dessèche tout. Il nous faut encore patienter jusqu’à des conditions météo plus favorables.

  4. Aujourd’hui premiere sortie aux morilles pour moi…des amis en ont trouvés à moinsde 600m il y a une semaine. Pour ma part entre 800 et 900 m dans des coins prometteurs…rien, meme pas vu un seul champignon d’une autre espece. Comme pour le 70, tout est là pour une belle saison…eau abondante, hiver long, neigeux, printemps cahotique…il manque juste un peu de chaleur. Si la temperature monte, en haute loire, ce devrait etre une belle saison.

    1. Bonsoir,

      Ici il ne manquait plus qu’un peu de pluie. C’est chose faite depuis lundi. Les premières morilles coniques sont apparues dès mardi soir.
      Les pousses devraient arriver un peu partout désormais. Il faut aller visiter ses stations.

  5. Dans les Alpes de haute Provence, les morilles communes et blanches sont sorties depuis le 07 avril en bordure de rivière à 600 mètres d’altitude, j’en suis à plus de 300. Par rapport aux années précédentes, je peux dire qu’elles sont sorties en nombre. De la pluie est encore annoncée en fin de semaine. J’envisage de monter un peu en altitude pour trouver des coniques et des élevés sous les épicéas et sapin en fin de mois.

  6. bonjour,

    je suis jeune chasseurs de morilles, je cherche dans des coins précis mais aucune morilles et je commence à désepérer d’en trouver un jour en nombre, en revanche je me gave de morillon a chaque fois pouvez vous m’aider dans ma recherche et me donner des conseils complémentaires.
    Merci d’avance

    1. Bonjour,

      Concernant les morillons, ils poussent en principe en fin de saison. Essayez de trouver des secteurs plus ombragés, plus frais qui plairont peut-être mieux à la morille.
      Le morillons reste malgré tout un excellent champignon que certains préfèrent à la morille, lui trouvant plus de goût.

  7. re bonjour,
    je suis du nord isere pour vous préciser un peu et j’aimerais savoir aussi si vous pensez que la saison est sur sa fi ou il est encore possible de faire de belles découverte.
    merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.