Bien connaître le terrain et le climat de sa zone de prospection de morilles. Partie 1

Le premier casse-tête à résoudre avant de foncer tête baissée à la recherche de morilles est de connaître le terrain et le climat de sa zone de prospection.

Terril

Le premier casse-tête à résoudre avant de foncer tête baissée à la recherche de morilles est de connaître le terrain et le climat de sa zone de prospection.

Si vous habitez une zone dont le climat est assez constant et le terrain de même nature partout, votre tâche sera aisée. Ce n’est malheureusement pas mon cas.

Et voici mon terrain de chasse actuel pour les champignons et les morilles en particulier.

Panorama de la zone de prospection des champignons, notamment des morilles
Panorama de la zone de prospection des champignons, notamment des morilles.

Une zone de moyenne montagne du sud du massif des Vosges, les Vosges Saônoises, dont les points culminants sont le Ballon de Servance (1216m) et La Planche des Belles Filles (1148m).
Ronchamp Champagney se situent au niveau des premiers contreforts à environ 300 m d’altitude dans le Parc Naturel des Ballons Comtois.

Je bénéficie de ce fait d’un climat particulier, plus pluvieux, moins ensoleillé, plus frais et plus venteux que celui des autres habitants de la région, même s’ils n’habitent qu’à seulement quelques kilomètres d’ici.

Si l’on recherche les champignons, on doit aussi tenir compte de l’altitude et de l’exposition des versants.

Enfin, pour compliquer le tout dans notre quête, la géologie est variée et le sol change souvent.

Ancien terril peu propice aux morilles
Ancien terril peu propice aux morilles.
Remblai
Remblai.

Ancienne région minière, on trouve des terrils de houille. Bien souvent, ces terrils ont été exploités pour réaliser chemins forestiers ou ont été utilisés comme remblais.
On peut également trouver de petits affleurements.

En l’espace de quelques kilomètres, parfois seulement quelques centaines ou dizaines de mètres, la nature du sol peut complètement changer.

Berge
Berge.

Dans mon secteur, on trouvera des terrains assez lourds de couleur rouge résultants de la décomposition du grès des Vosges, des terrains siliceux, marneux, calcaires…

Leur diversité dépend des roches présentes et des différentes érosions.
Le long des ruisseaux et rivières, on trouve des zones d’alluvion limoneuses.

Auteur : theLJL70

Un petit peu de moi, un résumé, un raccourci... Pour en savoir un peu plus, n'hésitez pas à consulter cette page : A propos

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.