Retour en haut de la page

Cèpes : début de grosse pousse !

Cela faisait déjà plusieurs jours que je trouvais de jolis cèpes. La pluie abondante de ce début septembre était favorable au début des pousses massives des cèpes.

Après une période pluvieuse début septembre, les forêts sont enfin copieusement arrosées. Quelques pluies fin août me permettent déjà de trouver de jolis cèpes et de voir le monde fongique se réveiller peu à peu.

Comme chaque année, certains secteurs plus humides, capables à la fois de bénéficier pleinement des rares pluies d’été tout en étant suffisamment abritées du vent et en sachant profiter du soleil d’automne, m’offrent de jolies rencontres avec de beaux jeunes cèpes, parfois en concentration importante.

Un jeune bouchon de cèpe - Boletus edulis en train de pousser dans les feuillus en septembre 2013

Un jeune bouchon de cèpe – Boletus edulis en train de pousser dans les feuillus en septembre 2013

Un jeune bouchon de cèpe - Boletus edulis en train de pousser dans les résineux en septembre 2013

Un jeune bouchon de cèpe – Boletus edulis en train de pousser dans les résineux en septembre 2013

Un beau jeune cèpe - Boletus edulis qui a profité des premières pluies.

Un beau jeune cèpe – Boletus edulis qui a profité des premières pluies.

Un autre beau jeune cèpe - Boletus edulis qui a profité des premières pluies.

Un autre beau jeune cèpe – Boletus edulis qui a profité des premières pluies.

Un gros cèpe - Boletus edulis a déjà fait le régal des habitants de la forêt, lui conférant une drôle d'allure.

Un gros cèpe – Boletus edulis a déjà fait le régal des habitants de la forêt, lui conférant une drôle d’allure.

Mais le reste des forêts semble rester vide. Avec le coup de froid et quelques gelées en altitude, juste à la fin des pluies, et avec le retour du beau temps ensoleillé et des températures au sol plutôt élevées, je décide d’aller explorer une de mes stations située à une altitude variant entre 400 et 500 mètres.

Comme je le soupçonnais depuis quelques jours, ce 22 septembre 2013, la pousse est abondante. De petits bouchons de cèpes sortent en abondance, traçant des lignes serrées au sol. Il faut faire très attention où l’on pose les pieds pour ne pas les écraser car beaucoup sont encore cachés par le feuillage.

Dans les zones où les résineux sont davantage présents, les tapis d’aiguilles se soulèvent un peu partout, et la même prudence dans la progression est nécessaire pour ne pas abîmer les champignons.

Bouchons de cèpe - Boletus edulis le 22 septembre 2013. Il faut faire attention où l'on pose les pieds.

Bouchons de cèpe – Boletus edulis le 22 septembre 2013. Il faut faire attention où l’on pose les pieds.

Un bouchon de cèpe - Boletus edulis profite du soleil d'automne.

Un bouchon de cèpe – Boletus edulis profite du soleil d’automne.

Un jeune cèpe - Boletus edulis caché sous les feuilles le 22 septembre 2013.

Un jeune cèpe – Boletus edulis caché sous les feuilles le 22 septembre 2013.

Les jeunes cèpes - Boletus edulis percent le tapis d'aiguilles des résineux le 22 septembre 2013.

Les jeunes cèpes – Boletus edulis percent le tapis d’aiguilles des résineux le 22 septembre 2013.

Deux jeunes cèpes - Boletus edulis en compagnie de Lentinellus inolens en arrière-plan.

Deux jeunes cèpes – Boletus edulis en compagnie de Lentinellus inolens en arrière-plan.

Comme souvent, certains ont commencé à pousser plus tôt et sont de belle taille comme ce cèpe - Boletus edulis

Comme souvent, certains ont commencé à pousser plus tôt et sont de belle taille comme ce cèpe – Boletus edulis

Il est difficile de retranscrire aussi bien avec les mots qu’avec quelques photos, la densité et la force de cette première grosse pousse. J’ai donc réalisé un petit film qui, je l’espère, sera plus parlant.

Youtube, début de pousse de cèpes.

Quelques jours plus tard, je décide de prendre un peu d’altitude et je me rends dans un secteur situé entre 800 et 900 mètre l’altitude.

Le constat est le même, les cèpes sont sortis en grand nombre. C’est l’occasion d’observer les premiers cèpes des pins – Boletus pinophilus, d’en prendre plein les yeux et de réaliser de magnifiques récoltes de cèpes sans vraiment les chercher, juste en se promenant.

Un magnifique cèpe des pins - Boletus pinophilus, bien caractéristique avec son chapeau cabossé acajou et la pruine blanchâtre à la marge.

Un magnifique cèpe des pins – Boletus pinophilus, bien caractéristique avec son chapeau cabossé acajou et la pruine blanchâtre à la marge.

Un cèpe blotti au pied d'un arbre.

Un cèpe blotti au pied d’un arbre.

Un gros cèpe en fin de cycle

Un gros cèpe en fin de cycle

Une jolie ligne de petits cèpes - Boletus edulis de toute taille.

Une jolie ligne de petits cèpes – Boletus edulis de toute taille.

Un élégant cèpe - Boletus edulis ayant trouvé refuge contre une roche en montagne.

Un élégant cèpe – Boletus edulis ayant trouvé refuge contre une roche en montagne.

Un grand classique : un jeune cèpe - Boletus edulis dissimulé dans les branches et les feuilles.

Un grand classique : un jeune cèpe – Boletus edulis dissimulé dans les branches et les feuilles.

Un autre grand classique : un petit cèpe - Boletus edulis poussant à proximité d'un exemplaire de bel taille.

Un autre grand classique : un petit cèpe – Boletus edulis poussant à proximité d’un exemplaire de bel taille.

Autre grand classique : un jeune cèpe - Boletus edulis poussant dans les aiguilles des épicéas.

Autre grand classique : un jeune cèpe – Boletus edulis poussant dans les aiguilles des épicéas.

Comme toujours, certains sont sortis avant, ce qui donne de beaux cèpes - Boletus edulis matures.

Comme toujours, certains sont sortis avant, ce qui donne de beaux cèpes – Boletus edulis matures.

Une belle récolte de cèpes, cèpes de Bordeaux et cèpes des pins réalisée en montagne fin septembre 2013.

Une belle récolte de cèpes, cèpes de Bordeaux et cèpes des pins réalisée en montagne fin septembre 2013.

Instants magiques des premières grosses pousses de cèpes !

Voici d'autres articles qui pourraient vous intéresser :

  • Cèpe bronzé et cèpe d’été : la divine surprise !Cèpe bronzé et cèpe d’été : la divine surprise ! Début octobre, je constate qu'en France, et pas uniquement dans le sud, les ramasseurs trouvent des cèpes d'été et des cèpes bronzés ou tête de nègre.
  • Encore des cèpesEncore des cèpes Encore une cueillette de cèpes ce dimanche. J'ai tout prévu dont un super coin à cèpes, sauf la météo : ciel gris et sombre, brouillard ...
  • Cueillette des champignons : c’est parti !Cueillette des champignons : c’est parti ! Ma première véritable cueillette de champignons grâce au brusque temps automnal doux et pluvieux après une période très chaude et très sèche.
  • Cèpes en altitudeCèpes en altitude Cèpes en altitude ? C'est la question que je me posais depuis plusieurs jours. Rendez-vous en altitude dans les Vosges saônoises pour chasser les cèpes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.